fermer

L'option Théâtre

 

 

Professeur certifié : M LABAUNE (Mme bodin 2017/2018)


Intervenants comédiens : Vincent Villemagne, Aline CROSNIER

 

 

Nature du projet collectif et axes de travail :
L'option théâtre du Lycée Belmont est aujourd'hui en transition  portée par deux professeurs et un intervenant:

Aurore Bodin, professeur de Lettres au Lycée Belmont et marionnettiste, Aline Crosnier, professeur de Lettres et Vincent Villemagne, Comédien,Metteur en scène de la Compagnie Les Lueurs

 

  • Militantisme culturel et artistique au service des jeunes qui porte aujourd‘hui ses fruits en nombre puisque l‘option théâtre s‘est généralisée aux trois niveaux du lycée – secondes, premières et terminales. Ses élèves sont issus de filières techniques, littéraires et économiques. Cette mixité et ces origines différentes créent des groupes avec des échanges riches, intéressants et surprenants.

  •  Les élèves sont solidaires dans leurs relations et généreux dans leur engagement. Ils apprennent à ne pas se juger mais à se regarder avec respect dans leurs difficultés et dans leurs « succès ». Ils prennent conscience également de la réalité s‘un engagement concret par cette « discipline » supplémentaire qu‘ils choisissent dans leur cursus et qui leur demande ponctualité et assiduité rigoureuses.

  •  Le lycée Belmont possède en ces murs un outil de travail précieux : une salle de répétition de théâtre uniquement dédiée à cette pratique.

  • Les élèves de l‘option sont amenés à une pratique du théâtre contemporain et classique autant comme acteurs que comme spectateurs.

  • Comme spectateurs ils sont abonnés au TNG, au TNP, aux Célestins et assistent au minimum à cinq représentations dans l'année.

  • Comme acteurs ils travaillent des textes classiques et des textes d'auteurs vivants qui pratiquent une écriture dramatique exigeante.

  • Cette année, Julie Rossello-Rochet, auteure des pièces jouées par les secondes (Cross, Chant des Collèges) et des premières (Part-Dieu), est notre invitée au Lycée pour présenter son travail.Les élèves de ces deux niveaux se sont d'ailleurs rendus au Radiant pour découvrir une mise en scène de "Cross, Chant des Collèges".

  • En terminale, le questionnement sur la représentation d'un texte classique est à l'honneur avec cette année un travail sur "Le Songe d'une Nuit d'été "de Shakespeare.

  • Pendant les ateliers la pratique du plateau insiste sur l‘importance de la prise de parole en tant que réel événement théâtral, sur l'interprétation d'un texte et sur l'improvisation pour en trouver les enjeux.

  • Au fil des  séances les élèves découvrent la rythmique de la parole, l‘articulation, l‘attention apportée à l‘adresse et à l‘écoute, la perception de la force du silence et de l‘attente, le lien entre la parole et le corps. Nous menons également un travail “dramaturgique” et de découverte des grands courants théâtraux et de la création contemporaine.

  • A partir d‘exercices individuels et collectifs les élèves sont amenés à prendre conscience de ce qui les entoure. Observer le réel pour le transposer sur scène demande de développer un regard sur le monde, appuyé par une rencontre avec un projet théâtral et une analyse des spectacles auxquels nous avons assisté dans l'année.

  • Les résultats à l‘examen sont également probants : 17,8 de moyenne pour le groupe de 16 élèves de terminale au baccalauréat 2010, dont trois notes à 20, trois à 19, trois à 18. Certains élèves issus de l‘option s‘engagent même après leur baccalauréat dans un parcours théâtral professionnel : concours du conservatoire et d‘écoles supérieures, administration et médiation culturelle

  • Quant à la pratique du plateau, elle insiste sur l‘importance de la prise de parole en tant que réel événement théâtral.

  • A partir d‘exercices individuels et collectifs les élèves sont amenés à prendre conscience de ce qui les entoure. On ne revient pas indemne de la découverte d‘une matière, d‘une couleur, d‘un paysage, de l‘écoute d‘un son extérieur ou d‘une musique d‘une histoire entendue ou d‘une histoire lue ou d‘une image.

 

Approcher l‘espace théâtral, l‘espace de jeu c‘est avant tout prendre conscience de son corps, de l‘espace, du temps, c‘est accepter d‘être troublé, ne pas savoir, c‘est oser s‘appuyer sur l‘épaule de son partenaire simplement sans gêne, c‘est être fier de soi et de son histoire. Ainsi les élèves sont amenés à se questionner et à prendre conscience de l‘enjeu d‘être là debout sur une scène, engagés.